Prendre la poudre d’escampette: ça vient d’où?

Prendre la poudre d’escampette: ça vient d’où?

Après avoir décidé de nommer mon voyage dans le sud Plume d’escampette, je me suis demandée d’où venait l’expression « prendre la poudre  poudre d’escampette » qui lui a donné naissance ?  Parce que le mot escampette, je ne sais pas vous, mais moi, ça ne me dit rien. Alors voilà le fruit de ma recherche. L’escampette serait un diminutif du mot « escampe » qui, au XVIe siècle, désignait la fuite (comme dans « prendre l’escampe »). Le mot « escampe » est lui-même issu du verbe « escamper »…

Fondue de mots…

Fondue de mots…

Voici un exercice qui vous permettra de partir en voyage grâce à votre simple créativité! Il s’agit d’inventer un mot valise.  Un quoi?  Un mot valise!  C’est un mot qu’on crée à partir de la fusion de deux mots. Plus précisément en fondant le début d’un mot à la fin d’un autre mot. Par exemple, si on combine le mot « crampe »  avec le mot « champion », ça pourrait donner le mot « crampion ». Bien sûr, ce nouveau mot inventé…

Oserez-vous contrepèter?

Oserez-vous contrepèter?

Voici un exercice que je trouve tout simplement délicieux et surtout hilarant. Vous connaissez la contrepèterie? Il s’agit d’un jeu de mots, une figure de style qui consiste à permuter des lettres ou des syllabes dans une phrase, afin d’obtenir un nouveau sens, souvent burlesque ou grivois. Lecteurs prudes s’abstenir.  En voici quelques exemples: La vie des mots = l’ami des veaux Le scorpion est malade = le morpion escalade Quel beau métier, professeur = Quel beau fessier prometteur Couper les nouilles au sécateur…

Le vieux siffleux

Le vieux siffleux

Vieillir n’est pas toujours de tout repos;  surtout quand on est tout a fait conscient de sa perte d’autonomie constante.  Avec ses 89 ans bien sonnés, chaque journée est un défi;  un défi contre le temps. Pourrait-il continuer sa vie sans déranger, sans demander quoi que ce soit aux autres. Quand chaque sous a été difficile à gagner, on hésite à dépenser pour obtenir l’aide nécessaire. On attend et chaque soir on se dit que l’on a réussi encore une fois à clore…

Inventez une pub qui punche!

Inventez une pub qui punche!

J’ai nommé mon voyage d’écriture au Mexique Plume d’Escampette et j’avoue que j’aime bien ce titre. Non seulement il évoque l’expression « poudre d’escampette » comme dans « prendre la poudre d’escampette » qui désigne le fait de s’enfuir pour se sortir d’une situation délicate (genre un hiver trop long… ;-), mais la plume, qui remplace ici la poudre, évoque en plus le fait qu’on va écrire ! Sachez, chers lecteurs assidus, que j’ai fait usage ici d’une PARONOMASE. Hé oui ! Encore…

La synesthésie ou l’art de mélanger les sens…

La synesthésie ou l’art de mélanger les sens…

Dans l’un des blogues précédents, j’ai fait référence à une figure de style peu connue : la synesthésie. La synesthésie est une figure de style qui fait appel, pour définir une perception, à un terme normalement réservé à des sensations d’ordre différent. Les écrivains l’utilisent pour exprimer des nuances d’impressions ou de sentiments. Il y a des synesthésies qui font partie des expressions courantes au point où on ne les remarque même plus ! Par exemple l’expression une couleur criarde fait référence à la fois au sens de…